DC Belgium apporte une réponse réfléchie à l’urbanisation de la périphérie anversoise

La périphérie anversoise vit depuis quelques années une urbanisation galopante. Les jeunes choisissent de plus en plus souvent la périphérie verdoyante, plus abordable, pour s’installer et fonder leur famille. Les générations plus âgées – les ‘nids vides’ et les plus de 65 ans – restent majoritairement en centre-ville. Conséquence démographique ? Un rajeunissement clair des communes périphériques comme Boom et Hemiksem, et un vieillissement important des communes centrales. DC Belgium analyse les conséquences de cette évolution sur le marché de l’immobilier et explique comment, en promoteur immobilier avisé, la société se propose d’y répondre.

Alors que dans les communes périphériques de Boom, Niel et Hemiksem près d’un quart des habitants a moins de 18 ans, la population de Schilde, Edegem et Hove compte près de 25% de plus de 65 ans. Globalement, on constate un vieillissement des communes plus chères, plus proches du cœur d’Anvers. Dans le même mouvement, la population des communes offrant des logements abordables rajeunit, et c’est exactement ce qui se passe dans la périphérie verdoyante d’Anvers. Par ailleurs, la tendance globale semble aux familles plus petites, avec maximum deux enfants. Ces familles s’éloignent souvent d’Anvers pour aller vers les communes périphériques, où on trouve encore un grand choix de maisons à prix abordable, avec un jardin et trois à quatre chambres.

Qui dit urbanisation, dit aussi nouveaux besoins. Ce qui implique pour de nombreuses communes un investissement financier supplémentaire. Il faut par exemple des écoles primaires et secondaires en suffisance, ainsi que des milieux d’accueil et des activités pour enfants. L’aménagement du territoire doit être remanié ici et là, car les aires de jeu et les espaces verts sont importants pour les jeunes familles. Dans les autres communes où la population est plus âgée, les modifications doivent davantage aller dans le sens d’infrastructures telles que services de soins et maisons de retraites supplémentaires. C’est précisément dans la concrétisation de ces nouveaux besoins sociaux que les promoteurs immobiliers comme DC Belgium jouent un rôle important.

DC Belgium est connu pour développer des projets bien pensés qui vont au-delà de l’immobilier ordinaire. Une étude de marché a démontré que l’urbanisation de la périphérie anversoise s’accompagne déjà d’une hausse de la demande d’appartements à prix abordable. Parallèlement à cela, on note un besoin de zones à faible circulation. C’est pourquoi DC Belgium se concentre sur les appartements cadrant dans un projet global, incluant des espaces verts et de jeu en suffisance. En se concentrant, d’une part, sur un logement de qualité dans un cadre de vie agréable et, d’autre part, sur l’accessibilité automobile et en transports en commun, les projets de DC Belgium attirent un mélange équilibré de différentes générations. En couvrant 100% des besoins, DC Belgium aide les communes à satisfaire plus vite aux nouvelles exigences, tout en rehaussant leur attractivité.

Un bon exemple de projet bien pensé, porté par un concept de construction intelligent et prenant en compte le développement plus large du quartier, est le projet Rupelzicht à Boom. Un cadre fantastique le long du Rupel, combiné à des appartements QZEN (quasi zéro énergie) de style villa. Proche de Bruxelles, proche d’Anvers, et dans une des communes anversoises avec le plus grand potentiel économique. En savoir plus sur ce projet ? Surfez sur www.rupelzicht.be ou contactez First Immo au 03 888 38 88 ou Leximmo au 03 459 99 99.